Tout comprendre !
Pour aller plus loin...
S'entraîner
Quelques conseils utiles...
Récréation
Echanges
Surfer avec le général

Commentaires de document pour les troisièmesCommentaires de documents pour les terminales
Compositions pour les terminales
Module 18 juin

 Le général de Gaulle (1890-1970)
 


Sujet proposé au BEPC de l'Académie de Bordeaux en 1996

Questions
- Son rôle pendant et au lendemain de la Seconde Guerre mondiale (1940-1946) (6 points)
- Les circonstances de son retour au pouvoir (2 points)
- Son action comme président de la République de 1958 à 1969 (on n'attend pas une étude détaillée de la Constitution) (6 points)

Conseils
Le sujet est consacré à l'action politique de Charles de Gaulle, non pas de 1890 à 1970, mais de 1940 à 1969.
Attention de ne pas trop passer de temps sur la 2e partie, qui est peu " payante " du point de vue du barème.
Dans la 3e partie, " action politique " est une notion très vaste. Elle sous-entend la politique menée en faveur des institutions, des colonies, de l'étranger, de l'économie...
Il ne faut oublier aucun de ces thèmes, mais ne pas passer trop de temps sur chacun d'eux.

Eléments de réponse
- La France a déclaré la guerre à l'Allemagne nazie en septembre 1939, pour protester contre l'invasion de la Pologne par Hitler. Mais l'armée allemande ne déclenche l'attaque contre la France qu'en mai 1940. Les Français sont battus. En juin 1940, le gouvernement de la France, confié au maréchal Pétain, signe l'armistice avec Hitler.
Une grande partie de la France est occupée par les Allemands (ligne de démarcation), le pays est démilitarisé, de fortes sommes d'argent versées aux forces d'occupation.
En France non occupée, le maréchal Pétain installe son gouvernement à Vichy et appelle à la collaboration avec les Allemands.
Depuis Londres, Charles de Gaulle, officier peu connu, refuse cette politique et lance un appel à la Résistance... Il veut incarner la continuité de la France.

Utilise la fiche " notion importante " intitulée " la Résistance " pour donner des précisions sur ce sujet.

Une fois le territoire libéré, de Gaulle entreprend, à la tête du GPRF, de reconstruire le pays. Mais, en janvier 1946, il quitte le pouvoir, car il est en désaccord le fonctionnement de l'Assemblée, dénonçant le régime des partis.
La Constitution de la 4e République, adoptée peu après, le mécontente profondément. Il la critique à plusieurs reprises (discours de Bayeux, juin 1946), lui reprochant la faiblesses du pouvoir exécutif. Mais, jusqu'en 1958, ses propos ne sont entendus que par un petit nombre de fidèles. Le général de Gaulle reste à l'écart de la scène politique.

- La France est confrontée depuis 1954 à une guerre de décolonisation en Algérie. Les Algériens demandent leur indépendance, mais de nombreux Français, notamment ceux qui vivent dans les départements algériens, s'y opposent vivement. En mai 1958, les Français d'Algérie lancent une insurrection à Alger pour affirmer leurs positions. Le président de la République française, René Coty, craignant que cette crise politique déstabilise tout le pays, propose à Charles de Gaulle de devenir président du Conseil.

- De Gaulle n'accepte de revenir au pouvoir que s'il peut modifier les institutions. La nouvelle Constitution, qui est approuvée lors d'un référendum en septembre 1958 par 80 % des Français, est inspirée des idées de De Gaulle : elle se caractérise par un exécutif fort. La Ve République est née. Le général de Gaulle réussit par ailleurs à résoudre le problème de la décolonisation, en permettant l'accès des pays d'Afrique noire à l'indépendance (1960). Le cas de l'Algérie, plus délicat, est finalement réglé par les accords d'Evian en 1962. La politique économique du général de Gaulle s'inscrit dans la période des Trente Glorieuses. Grâce à un certain dirigisme de l'Etat, la France recouvre une économie prospère et un budget équilibré. En matière de politique étrangère, le général de Gaulle cherche à démarquer la France de l'influence américaine. Dans ce but, il dote la France d'un armement nucléaire important et prend ses distances vis-à-vis des positions des Etats-Unis.

Conclusion
Le général de Gaulle a marqué l'histoire de la France de 1940 à 1969, comme libérateur du territoire puis comme fondateur de la Ve République, toujours en place aujourd'hui.

Retour
 

Fondation et Institut Charles de Gaulle
Tous droits réservés