Tout comprendre !
Pour aller plus loin...
S'entraîner
Quelques conseils utiles...
Récréation
Echanges
Surfer avec le général

Commentaires de documents pour les terminales
Compostions pour les troisièmesCompositions pour les terminales
Module 18 juin

 L'appel à tous les Français d'août 1940
 

A tous les Français.
La France a perdu une bataille !
Mais la France n'a pas perdu la guerre !
Des gouvernants de rencontre ont pu capituler, cédant à la panique, oubliant l'honneur, livrant le pays à la servitude. Cependant, rien n'est perdu !
Rien n'est perdu, parce que cette guerre est une guerre mondiale. Dans l'univers libre, des forces immenses n'ont pas encore donné. Un jour, ces forces écraseront l'ennemi. Il faut que la France, ce jour-là, soit présente à al victoire. Alors, elle retrouvera sa liberté et sa grandeur. Tel est mon but, mon seul but !
Voilà pourquoi je convie tous les Français, où qu'ils se trouvent, à s'unir à moi dans l'action, dans le sacrifice et dans l'espérance.
Notre patrie est en péril de mort.
Luttons tous pour la sauver.
Vive la France.

Général de Gaulle

Questions
1. Quelles sont en 1940 pour le général de Gaulle les raisons d'espérer et de continuer le combat malgré la défaite ?
2. Pourquoi juge-t-il nécessaire de faire appel à " tous les Français où qu'ils se trouvent " ?
3. Quelles sont les conséquences de cet appel ?

Eléments de réponse
1. Les principales raisons d'espérer pour de Gaulle sont exprimées au milieu du texte, par l'expression " dans l'univers libre ". Par ces mots, de Gaulle sous-entend que la guerre n'est pas jouée, puisque les pays libres peuvent à tout moment se dresser contre les nazis. Il pense bien sûr aux Etats-Unis, amis aussi aux colonies françaises qui, à l'inverse du territoire métropolitain, n'ont pas été envahies par la Wehrmacht.
Quant aux raisons de poursuivre le combat, elles sont avant tout une question d'honneur pour de Gaulle : il s'agit de redonner à la France sa liberté et sa grandeur.

2. Pour donner à son Appel du 18 juin une suite concrète et une légitimité historique, il faut que Charles de Gaulle parvienne à créer dans de brefs délais une armée de résistants : toutes les bonnes volontés françaises sont donc sollicitées, qu'elles se trouvent en métropole, dans les colonies de la France ou dans les pays étrangers.

3. Les conséquences de l'Appel du 18 juin, à court et moyen termes, sont énormes : construction d'une résistance extérieure, unification des résistances extérieure et intérieure, création d'un gouvernement qui incarne la France légitime et qui pourra assurer la restauration de la République après la Libération... Pour répondre à cette question, reporte-toi aux fiches sur la Résistance.

Retour
 

 


Fondation et Institut Charles de Gaulle
Tous droits réservés