Tout comprendre !
Pour aller plus loin...
S'entraîner
Quelques conseils utiles...
Récréation
Echanges
Surfer avec le général

BiographiesChronologies

 Contexte 12 : La France et le monde (1946-1969)
 


La France et les blocs

La Guerre froide

Peu après la fin de la Seconde Guerre, les divergences s'accroissent entre les deux grandes puissances victorieuses, les Etats-Unis et l'URSS. Désaccords idéologiques (démocratie et capitalisme dans un cas, parti unique et collectivisation dans l'autre), rivalités (l'URSS a libéré l'Europe de l'Est et y maintient son influence, tandis que les Etats-Unis veillent sur l'Europe de l'ouest), peur réciproque.

En 1947, un vrai " rideau de fer " traverse l'Europe : les Américains regroupent derrière eux et aident financièrement les pays de l'Europe de l'ouest pour éviter leur contagion par le " péril rouge " ; l'URSS rassemble les pays de l'est contre l'impérialisme américain. Cette division se traduit par la création d'organisations qui rangent le monde entier dans l'un des deux camps :

 
Camp américain
Camp soviétique
1949 Création de l'OTAN (alliance militaire sous domination américaine) Création du CAEM, union commerciale entre l'URSS et les démocraties populaires.
1950   Alliance entre l'URSS et la Chine communiste.
1951 Alliance militaire entre Etats-Unis et Japon  
1954 Création de l'OTASE, Alliance militaire Etats-Unis, Australie, Nouvelle-Zélande, Thaïlande, Philippines, France et Grande-Bretagne.  
1955   Création du Pacte de Varsovie, alliance militaire qui répond à l'OTAN.

Cette situation entraîne d'importantes tensions : chaque camp diabolise l'autre, la propagande multiplie les accusations. Dans cette ambiance lourde éclatent plusieurs crises qui placent le monde au bord de la guerre.

En 1948, dans l'Allemagne divisée entre quatre zones d'occupation (britannique, américaine, française et soviétique), l'URSS déclenche un blocus de Berlin-ouest, occupé par les occidentaux. Les Etats-Unis répliquent par un pont aérien pour ravitailler la population de Berlin-ouest pendant presque un an. En 1949, la division de l'Allemagne en deux Etats est officielle : la RFA soutenue par les Etats-Unis à l'ouest s'oppose à la RDA sous influence soviétique à l'Est.

En 1949, la victoire des communistes de Mao Zedong en Chine attise la Guerre froide en Asie. En 1950, les communistes implantés au nord de la Corée tentent de prendre le pouvoir dans l'ensemble du pays. Aidés par Mao Zedong, ils envahissent la Corée du Sud. Les Etats-Unis interviennent alors militairement. Pendant trois ans, ils affrontent les troupes du nord soutenues par l'URSS et la Chine. La Corée, comme l'Allemagne, est finalement divisée en deux sur le 38ème parallèle, avec au nord un régime communiste et au sud un régime protégé par les Américains.

Au début des années 1960, la guerre froide connaît un regain de tension en Europe : en 1961, les Soviétiques font construire un mur pour séparer Berlin-Est et Berlin-Ouest et éviter ainsi l'exode des Allemands qui vivent dans leur zone. En 1962, avec la crise de Cuba, les Etats-Unis et l'URSS sont au bord de l'affrontement direct. La peur soulevée par cette perspective amène les deux Grands à chercher l'apaisement. Une période de " détente " commence.

La IVe République et le camp atlantique

Après la Seconde Guerre, la France est dépendante de l'aide américaine pour sa reconstruction. Cette aide est financière (plan Marshall) et ouvre le pays aux produits américains. Sur le plan de la Défense, la France dépend également des Etats-Unis : en 1949, elle adhère à l'OTAN (Organisation du traité de l'Atlantique nord) qui regroupe plusieurs pays du Nord dans une alliance militaire dirigée par les Etats-Unis, contre l'URSS.

A partir de 1958, Charles de Gaulle inaugure une politique d'indépendance nationale. La France, tout en soutenant le bloc occidental, rejette fermement la domination des Etats-Unis et veut jouer son rôle de puissance à part entière. Pour cela, elle met en place plusieurs moyens :
- la France doit assurer elle-même sa défense. Elle refuse de signer le traité de 1963 sur l'arrêt des essais nucléaires dans l'atmosphère et se dote de l'arme atomique. En 1966, de Gaulle retire la France de l'OTAN (en réalité, la France reste membre de l'Alliance atlantique, mais elle se retire du commandement militaire intégré de l'OTAN, où elle estime avoir un poids de décision insuffisant).
- Charles de Gaulle multiplie les voyages dans le monde et cherche à nouer des liens avec les pays du bloc de l'Est (URSS, Pologne…). Il dénonce la politique américaine au Vietnam (discours de Phnom Penh en 1966) et l'influence des Etats-Unis sur le Canada francophone (" Vive le Québec libre ! ", crie-t-il à Québec en 1967).

Retour


1
- 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12


Fondation et Institut Charles de Gaulle
Tous droits réservés