Tout comprendre !
Pour aller plus loin...
S'entraîner
Quelques conseils utiles...
Récréation
Echanges
Surfer avec le général

BiographiesChronologies

 Contexte 6 : La France de la reconstruction 1945-1946
 


La France de 1945 appartient au camp des vainqueurs grâce à l'action de la Résistance. Pourtant, c'est un pays fragilisé : aux 635 000 victimes de la guerre s'ajoutent d'importantes destructions matérielles et une économie déstabilisée (la monnaie a perdu beaucoup de sa valeur, les tickets de rationnement sont en vigueur jusqu'en 1947). Le peuple français est divisé : les antagonismes entre résistants et collaborateurs sont vifs et provoquent des règlements de compte.

C'est dans ce contexte tourmenté que le gouvernement provisoire de la République française (GPRF) de Charles de Gaulle met en œuvre des réformes très importantes pour l'avenir du pays :

Sur le plan... Type de mesure prise
politique Le droit des vote est accordé aux femmes en 1944.
Un référendum est organisé. Les Français doivent se prononcer sur le maintien ou la suppression de la IIIème République. 96% des Français sont favorables à une nouvelle Constitution.
Octobre 1945 : élection d'une Assemblée constituante où les partis de gauche sont majoritaires.
économique Nationalisation de certaines entreprises industrielles (charbon, gaz, électricité : création des Charbonnages de France, d'EDF et de GDF) et de certaines banques (Crédit Lyonnais, Société générale) pour procéder à des réformes de structure.
Nationalisation des usines Renault pour sanctionner leur collaboration économique pendant la guerre.
L'Etat organise la politique économique selon un plan de plusieurs années.
social Création de la Sécurité sociale en 1945
Création des comités d'entreprise

Très vite, le désaccord s'installe entre Charles de Gaulle, président du GPRF, et la majorité de gauche de l'Assemblée constituante au sujet de la future constitution. De Gaulle est favorable à une Constitution où le pouvoir exécutif l'emporte sur le pouvoir législatif. Au contraire, les membres de l'Assemblée veulent que cette dernière soit la plus forte.

En conséquence, Charles de Gaulle préfère démissionner de la tête du GPRF en janvier 1946. Un nouveau gouvernement provisoire se met en place : les différents ministères sont partagés entre les membres des partis vainqueurs aux élections de 1945 : PCF, SFIO, MRP. C'est pourquoi on parle alors de tripartisme.

La naissance de la nouvelle République est difficile : en mai 1946, le premier projet de Constitution élaboré par l'Assemblée constituante est rejeté par les Français. Il faut donc attendre octobre 1946 pour que le second projet soit accepté par référendum, sans grand enthousiasme (53% de oui seulement). La IVème République est née.

Entre temps, lors d'un célèbre discours prononcé à Bayeux (juin 1946), le général de Gaulle critique la Constitution qui se profile à l'horizon : il reproche au projet de donner trop de poids à l'Assemblée nationale, qui pourra si elle le souhaite contrôler et renverser le chef du pouvoir exécutif. De Gaulle voit dans ce projet un risque d'instabilité gouvernementale.

Retour


1
- 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12


Fondation et Institut Charles de Gaulle
Tous droits réservés